« Aujourd’hui, la France a besoin de mieux investir, pour faire face aux défis écologiques et à la révolution numérique, ainsi que pour favoriser une croissance durable et inclusive de son économie »

La note d’analyse publiée en mai 2017 par France Stratégie, le think tank gouvernemental sur l’économie arrive à un moment clé : l’arrivée du nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, particulièrement favorables en faveur des investissements « utiles à l’économie » et au développement de la nouvelle économie.

France Stratégie relève que le stock d’épargne des Français, particulièrement abondant : 4 500 milliards d’euros, finance d’abord les grands groupes, l’Etat et l’Immobilier. La part dévolue aux investissements de long terme pour l’appareil productif est quand à elle modeste.

Pour France Stratégie, améliorer le fléchage de l’épargne vers le financement de long terme de l’économie est possible. Cela peut passer notamment, par une rationalisation des niches fiscales et sociales actuelles en les mettant au service de quelques objectifs économiques prioritaire pour la nation, comme la transition écologique.

Améliorer le fléchage vers la croissance durable

Pour France Stratégie, favoriser l’épargne long terme ne passe pas exclusivement par la fiscalité. Il y a également 3 axes de progrès à notre portée :

  • une meilleure transparence dans la chêne d’investissement avec la publication annuelle pour l’ensemble des supports d’épargne, du type d’actifs détenus, leur maturité moyenne et le temps pendant lequel ils sont détenus
  • Une amélioration du conseil avec une meilleure intégration des besoins des clients. France Stratégie propose par exemple un outil de gestion de l’information mis à disposition des épargnants pour les aider à construire leur portefeuille de placement en fonction de leur profil (risque, horizon d’investissement, rentabilité attendue) et de leur préférences d’investissement.
  • Enfin, une amélioration des politiques d’engagement actionnarial des institutions financières pour mieux contrôler les décisions d’investissements des entreprises.

Pour favoriser l’investissement en faveur de la Transition énergétique, France Stratégie propose de :

  • Rationaliser et verdir les 54 niches fiscales et sociales, actuellement réparties sur plus de 20 supports d’investissement, dans le but de financer la transition énergétique
  • Etablir une « liste verte » composées d’actifs sélectionnés en raison de leurs externalités positives : obligations vers, crédits immobiliers vers titrisés, actions du secteur cleantechs, crédit aux PME innovantes opérant dans le domaine de la transition énergétique…
  • Les avantages fiscaux seraient conditionnés au support d’épargne contenant une proportion d’actifs verts minimale, avec des avantages potentiellement croissants lorsque cette proportion augmente.
  • Une autre proposition consisterait à déconnecter totalement l’incitation fiscale du support d’épargne pour ne le lier qu’aux actifs « verts » financés.

Téléchargez la note de France Stratégie dans son intégralité :